Les affections cardiaques du chien

Fermer





Votre mot de passe et votre identifiant vous seront donnés sur simple demande au secrétariat.

Mot de passe oublié Annuler
icone client Identifiez-vous
Contactez-noous Contact
 

Nos conseils

Une série de fiches techniques rédigées par nos soins.

Le chien cardiaque
Les affections cardiaques sont fréquentes chez les chiens âgés, particulièrement dans les petites races. Les principaux signes d'alerte sont: un animal fatigué, qui tousse, respire de façon anormale ou fait des syncopes. Les traitements ont fait d'énormes progrès et permettent le plus souvent de maintenir une vie normale durant de nombreuses années.
anatomie du coeur du chien

Le coeur

Le cœur est un muscle qui bat en permanence pendant toute la vie de votre chien. Selon la taille du chien, le nombre de battements varie entre 50 et 200 par minute. Les chiens de petite taille ont un rythme cardiaque beaucoup plus rapide que les grandes races. A chaque battement, du sang chargé en oxygène et en molécules nutritives parvient aux organes vitaux et aux muscles. Il arrive malheureusement parfois que ce muscle cardiaque ne soit plus capable de fonctionner correctement. L'insuffisance cardiaque correspond à une baisse de la capacité de fonctionnement du muscle cardiaque: soit les battements deviennent moins réguliers, soit ils deviennent moins efficaces. Dans les deux cas, le cœur envoie moins de sang à chaque fois.

Les causes de l'insuffisance cardiaque

Elles sont très variables. L'insuffisance cardiaque peut toucher seulement une partie du cœur (moitié gauche ou droite) ou le cœur dans sa totalité. Il peut s'agir de rétrécissement des valvules intra-cardiaques, d'hypertension artérielle, d'amincissement de la paroi musculaire des ventricules par exemple. Mais quelle que soit la cause, le résultat est généralement le même: La pompe cardiaque est moins efficace. Les symptômes ainsi que le traitement sont souvent identiques quelle que soit le type d'insuffisance.

Principaux symptômes et leur évolution

L'insuffisance cardiaque est une maladie hélas relativement fréquente. Elle apparaît chez les animaux qui prennent de l'âge. Il est difficile de donner un âge précis pour le début d'apparition des symptômes car cela dépend de la race de votre chien. L'insuffisance cardiaque évolue en plusieurs temps:

L'insuffisance mitrale :

L'insuffisance mitrale
c'est la plus fréquemment rencontrée chez le chien âgé. Il s'agit d'un fonctionnement anormal des valvules (le plus souvent la valvule mitrale, qui sépare l'oreillette du ventricule gauche). Elles ne se referment pas bien, et le sang reflue vers l'oreillette (c'est le bruit du sang qui reflue qui est à l'origine du bruit de souffle que votre vétérinaire entend dans son stéthoscope à l'auscultation). La pompe cardiaque est donc moins efficace.
* Première phase:
Au début, le chien ne présente pas de symptômes. Le cœur commence à moins bien fonctionner, mais il compense sa diminution d'efficacité en augmentant légèrement la fréquence des battements et sa taille globale. La maladie est déjà là, mais il n'y a aucun symptôme visible à par une augmentation de la taille du cœur.
* Deuxième phase:
Quelques mois à quelques années plus tard, le cœur n'arrive plus à compenser dans certaines circonstances: lors d'efforts importants ou suite à un stress. La pression vasculaire dans les poumons augmente et on a l'oedème pulmonaire, responsable des symptômes les plus évidents. Les symptômes apparaissent alors:
- toux après l'effort
- fatigue rapide lors d'effort
- impression d'étranglement comme si le chien cherchait à cracher quelque chose
- essoufflement
- aggravation de ces signes en période de fortes chaleurs (en été)
A ce moment, il convient d'aller consulter un vétérinaire.
* Troisième phase:
C'est la phase dite de la décompensation. Le cœur est usé et ne parvient plus à fonctionner efficacement. Les symptômes de l'insuffisance cardiaque sont présents même au repos (quintes de toux, essoufflement). Le chien peut même faire des syncopes. A ce moment, le moindre effort peut être à l'origine d'un oedème pulmonaire ou d'une rupture des cordages des valvules (c'est la crise cardiaque).

Echographie cardiaque

Le diagnostic

Pendant la 1ère phase, qui est asymptomatique, le traitement n'est pas nécessaire. La découverte d'un insuffisance cardiaque a généralement lieu pendant la deuxième phase, c'est à dire lorsque les premiers signes apparaissent. Le vétérinaire essaye de détecter l'importance de l'insuffisance par l'auscultation (audition d'un souffle grâce au stéthoscope). Il peut également effectuer une radiographie du thorax voire une échographie du cœur ou un électrocardiogramme. Ceci permettra de faire un diagnostic précis de l'affection dont souffre le chien.

Le traitement

Un traitement dit hygiénique est à instaurer dans un premier temps.
Il faut limiter au maximum les efforts du chien: arrêt des exercices violents, promenades en laisse en évitant les sorties aux heures chaudes de la journée. Par ailleurs, l'obésité aggrave les symptômes, une surveillance du poids du chien est donc importante. La mise en place d'un régime amaigrissant peut faire partie du traitement. Une alimentation sans sel est indiquée et votre vétérinaire pourra vous conseiller. Des aliments spécifiques sont en vente à la clinique. Ce sont des aliments thérapeutiques sont fortement réduits en sels et permettent donc de réduire l'oedème pulmonaire.

Ces mesures hygiéniques sont rapidement complétées par un traitement médical.
Généralement il consiste en l'administration quotidienne de comprimés à votre chien. Ces médicaments améliorent le travail du cœur et évitent l'apparition d'un œdème pulmonaire. Il faut savoir que ce traitement est à poursuivre à vie, ce qui est parfois astreignant pour certaines personnes. L'état du chien s'en trouve rapidement amélioré. Attention l'arrêt brutal du traitement sans accord du vétérinaire risque d'aggraver les choses voire d'être fatal à votre chien.
On utilise tout d'abord des inhibiteurs de l'enzyme de conversion qui ont un effet vasodilatateur rapidement associé à un diurétique qui lutte aussi contre la fibrose cardiaque: la spironolocatone. En fonction de l'évolution, on est ammené à rajouter des diurétiques comme le furosémide ainsi que des médicaments stimulant la contraction cardiaque comme la digitaline.
L'insuffisance cardiaque, fréquente chez les vieux chiens, se contrôle avec un traitement quotidien et permanent et une restriction du sel et de l'exercice. Le suivi du traitement avec des visites de contrôle régulières est primordial. La maladie cardiaque va évoluer, s'aggraver et le traitement doit être adapté, tant dans les doses que dans le nombre de médicaments utilisés.